13.6 C
Paris
mardi, septembre 27, 2022

Les équipes du Texas pourraient être boycottées par les athlètes après les lois restrictives sur l’avortement

LE SCAN SPORT – Une puissante association pour la défense des droits civiques aux États-Unis a appelé tous les sportifs à refuser de jouer pour une équipe implantée au Texas où la loi sur l’avortement s’est durcie.

La NAACP (National Association for the Advancement of Colored People), organisation américaine de défense des droits civiques, a lancé jeudi un appel à tous les sportifs professionnels susceptibles de s’engager prochainement pour une équipe du Texas à renoncer à leur projet en raison du positionnement de cet État sur l’avortement notamment.

Des dirigeants de l’association, qui revendique disposer de deux millions d’activistes sur le sol américain, ont adressé une lettre ouverte aux principales associations de joueurs de football américain (NFL), basket-ball (NBA et WNBA), baseball (MLB) et hockey (NHL) les exhortant à boycotter avec leurs familles toutes les franchises texanes sur un territoire qui «n’est sûr pour personne.»

À VOIR AUSSI – États-Unis: un drone capture les dégâts causés par une tempête dans le Texas

Un appel à la mobilisation des athlètes

«Nous devons défendre ce qui est juste et protéger nos proches contre les attaques dangereuses contre les libertés qui ont lieu au Texas», a écrit le président de cette association qui considère que l’action des législateurs de l’État du sud des États-Unis vise à «violer les droits constitutionnels de tous». «Si vous êtes une femme, évitez le Texas. Si vous êtes Noir, évitez le Texas. Si vous voulez réduire vos chances de mourir d’un coronavirus, évitez le Texas», a poursuivi Johnson appelant aussi les athlètes à se mobiliser sur leurs plateformes digitales pour relayer cette prise de position. «Les athlètes professionnels sont parmi les plus grands modèles de notre pays et nous avons besoin qu’ils se joignent à nous pour lutter pour la démocratie», ajoute le responsable.

Les franchises de sports prises en otage

Ce mouvement de contestation qui vise donc à prendre en otage des franchises sportives fait suite à plusieurs projets de loi du gouverneur républicain Gregg Abbott, notamment celui concernant l’avortement. Une loi dénoncée comme très restrictive par les opposants démocrates et qui interdit l’avortement lorsque les battements de cœur de l’embryon ont été détectés (après environ six semaines de grossesse). La loi ne prévoit pas non plus d’exception lorsque la grossesse résulte d’un viol ou d’inceste.

Gregg Abbott a annoncé à la mi-octobre qu’il interdisait à l’intégralité des entités de son État, y compris aux entreprises privées, d’imposer une obligation vaccinale à leurs employés ou aux consommateurs. L’élu a aussi promulgué lundi un projet de loi interdisant aux filles transgenres de participer à des sports féminins dans les écoles publiques.

À VOIR AUSSI – Un avion civil transportant 21 personnes s’écrase au Texas sans faire de victime