12.6 C
Paris
mardi, septembre 27, 2022

les banques de développement ont déployé une importante force de frappe anticrise

Les banques publiques de développement ont dégagé 2500 milliards de dollars en 2020, face à la crise sanitaire, selon des données publiées lors du sommet «Finance en commun».

Les banques publiques de développement ont été en première ligne face à la crise du Covid-19. L’an dernier, elles ont déployé une force de frappe de 2500 milliards de dollars: un montant en hausse de 13% par rapport à 2019 qui représente 12% de l’investissement global, selon des données publiées mercredi lors de la deuxième édition du sommet «Finance en commun», organisé à Rome.

«La communauté des banques publiques a joué son rôle contracyclique. Là où les investissements privés ont reculé, nous avons augmenté nos flux», se félicite Rémy Rioux, directeur général de l’Agence française de développement.

Appui aux PME, logement et agriculture

L’AFD a contribué au lancement, l’an dernier, de cette alliance inédite qui recense 530 institutions dans le monde pesant près de 19.000 milliards d’actifs. Plus des deux tiers sont des banques nationales, dont la plus importante, la China Development Bank à la tête, en 2019, de 2400 milliards d’actifs. 21% des établissements se situent à l’échelle régionale telle la Banque africaine de développement ou la Banque européenne d’investissement (BEI) et 9% au niveau multilatéral avec la Banque mondiale.

Un volet important, l’an dernier, a porté sur l’appui aux PME, cite Rémy Rioux, mentionnant l’action de Bpifrance, KfW en Allemagne ou Bancoldex en Colombie, qui a augmenté ses engagements de 30%, via des allégements sur les crédits. L’accent a été mis aussi sur le logement et l’agriculture. Ainsi, la Banque nationale de développement agricole (BNDA) du Mali a refinancé une année de très faible production cotonnière.

L’objectif du sommet de Rome est de réfléchir aux enjeux de long terme via une quinzaine de coalitions thématiques sur l’eau, la biodiversité, la sécurité alimentaire ou le climat.