15.1 C
Paris
dimanche, octobre 2, 2022

la piste de Saint Sébastien s’évanouit

Les dirigeants du club basque souhaitaient délocaliser leurs rencontres de l’autre côté de la frontière. Le maire de Donostia vient d’y opposer une fin de non-recevoir.

Face à la vétusté du stade Aguiléra, le président du Biarritz Olympique s’emploie à trouver une solution de repli pour les matches à domicile du promu en Top 14. Si une délocalisation à Lille, dans le Nord, alimente rumeurs et polémiques depuis des mois, Jean-Baptiste Aldigé avait activé une autre piste menant, celle-là, de l’autre de la frontière, à Saint Sébastien. Avec le projet d’un club basque de rugby.

Le 15 septembre, le dirigeant du BOPB était reçu une nouvelle fois par le maire de Donostia (le nom basque de Saint Sébastien) avec l’espoir de le convaincre. C’est raté. Mardi, l’édile a confié à France Bleu Pays Basque sa décision : une fin de non-recevoir. «Donostia ne participera pas à un quelconque projet de développement du BOPB », a fait savoir Eneko Goia à nos confrères. Une issue qui désole Jean-Baptiste Aldigé. «Ça fait des mois que je m’investis sur ce dossier de jumelage, que je travaille sur cette province basque dont on parle depuis si longtemps…»

« La maire de Biarritz a fermé une porte de plus. »

Jean-Baptiste Aldigé

Pour lui, ça ne fait aucun doute. L’ombre de la maire de Biarritz, Maider Arosteguy, plane derrière ce refus. Une hypothèse confirmée à demi-mot par son homologue de Saint-Sébastien. Eneko Goia l’a affirmé : il ne fera rien qui irait à l’encontre de la volonté de la mairie biarrote avec laquelle il travaille sur différents projets (promotion du tourisme et de la langue basque, économie locale), jugés « prioritaires ». Traduire par  »face auxquels le rugby ne fait pas le poids ».

« C’est très triste, a regretté Jean-Baptiste Aldigé, interrogé par Le Figaro. La maire ferme ainsi une porte de plus. C’est la stratégie du pourrissement. Qui finira par aboutir à la disparition du rugby professionnel à Biarritz…» En d’autres termes, à sa délocalisation dans la région lilloise.