15.1 C
Paris
dimanche, octobre 2, 2022

Joe Biden lance un plan sur l’éolien offshore

Sept parcs éoliens pourraient voir le jour d’ici à 2030 pour alimenter 22 millions de foyers américains.

Alors qu’il prépare son voyage en Écosse dans quelques jours pour la conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP26), Joe Biden a grand besoin d’afficher ses engagements «verts». Le passage au Congrès de son ambitieux plan de dépenses sociales et de nouveaux programmes pour décarboner l’économie américaine est toutefois encore incertain.

En revanche la Maison-Blanche entame sans plus tarder la prospection officielle nécessaire en vue de délimiter et louer, d’ici à 2025, sept zones au large des côtes américaines pour construire d’ici à 2030 des parcs éoliens. Un seul parc en mer est actuellement en service.

L’initiative qui couvre les côtes atlantiques du Maine aux Carolines, le littoral du golfe du Mexique et des zones au large de la Californie et de l’Oregon, doit déboucher sur la construction de 30 gigawatts de capacité. C’est l’équivalent de la puissance d’une trentaine de réacteurs nucléaires du type Fessenheim, la limite de la comparaison étant l’intermittence de l’énergie éolienne. Ces parcs pourraient alimenter 22 millions de foyers américains. La Maison-Blanche évoque un coût de 12 milliards pour ce projet, sans détails.

Un plan en discussion de 150 milliards de dollars

Sa réalisation est indispensable si Joe Biden veut tenir son engagement de réduire les émissions américaines de gaz à effet de serre de 50 % par rapport à leur niveau de 2005, d’ici 2030. Entre 2005 et 2019, selon le site Global Carbon Atlas, elles ont baissé de 15 %.

Une fois les sept zones délimitées, les autorités locales, associations de résidents, pêcheurs et autres lobbies comme ceux du tourisme, seront consultés. Le plan en discussion au Congrès comprend 150 milliards de dollars pour inciter les distributeurs privés d’électricité à acheter de l’énergie auprès de sources renouvelables décarbonées.