8 C
Paris
mardi, octobre 4, 2022

David efficace, Gerson pose question

Le doublé de David, l’omniprésence d’Onana, mais aussi le nouveau match raté de Gerson : retrouvez nos Tops et Flops après Lille-Marseille (2-0).

Tops

Un Jonathan David clinique

Jonathan David a été l’un des principaux instigateurs du succès lillois ce dimanche. S’il n’a pas été le joueur le plus en vue sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy, le Canadien a fait très mal aux Marseillais. En véritable renard des surfaces, il a été redoutable d’efficacité. D’abord en première période où il a ouvert le score en profitant des largesses de la défense de l’OM suite à un centre de Celik (28e). Puis en toute fin de match où il était à nouveau à la réception d’un centre, de Weah cette fois-ci, anéantissant les derniers espoirs phocéens (90e +5). Avec ce doublé salvateur, l’ancien joueur de La Gantoise s’affirme un peu plus comme l’homme fort du LOSC, l’un des meilleurs buteurs de Ligue 1, assurément.

Un Onana taille patron

À l’instar de Seko Fofana lors du match Marseille-Lens dimanche dernier, Amadou Onana a causé bien des misères à l’Olympique de Marseille. Le Belge a régné en maître dans l’entrejeu. C’est bien simple, il a été absolument partout. Son gros volume de jeu a fait énormément de bien à son équipe. Impressionnant de générosité, l’ancien jouer de Hoffenheim a récupéré un nombre incalculable de ballons qu’il a très souvent bonifié. Autant défensivement qu’offensivement, il a complètement étouffé le milieu de l’OM. Au bout de lui-même, il a été remplacé en fin de match sous les acclamations du public (72e). Le remplaçant désigné de Boubakary Soumaré, parti à Leicester au mercato, est en train de justifier pleinement son transfert.

Flops

La déception Gerson

Les journées de Ligue 1 s’enchaînent et se ressemblent pour Gerson qui a une nouvelle fois été le maillon faible de son équipe. Très fébrile, le Brésilien n’a absolument pas pesé sur la rencontre. Pas assez de combativité, peu de prises de risques… La comparaison avec les milieux de terrain lillois, notamment Onana, est peu flatteuse. Pire, il a été coupable d’une perte de balle très dangereuse qui, sans un sauvetage de Saliba, aurait pu coûter très cher (43e). L’ancien joueur de Flamengo aurait pu marquer pour sauver son match mais a complètement dévissé sa frappe (52e). Frustré, Sampaoli a décidé de le remplacer dès la 62e minute, ce que Gerson n’a pas apprécié. Un nouveau match compliqué pour l’international brésilien.

La maladresse de Yilmaz

Si on ne peut pas enlever à Burak Yilmaz sa grande générosité, le Turc a fait preuve d’une énorme maladresse. Il est inconcevable qu’il reparte de ce match sans au moins un but au compteur. Le buteur du LOSC, si brillant la saison passé, a déçu ce dimanche. Les 36 ans de l’ancien joueur de Besiktas commencent sérieusement à se voir. Sa lenteur, dans la prise de décision, ses contrôles approximatifs et toucher de balle ont lourdement handicapé les offensives des Dogues. Et puis que d’occasions gâchées. Souvent hors-jeu, on ne compte plus les nombreux ratés de l’international turc (2e, 17e, 43e, 53e, 76e). Très nerveux, il a été remplacé en toute fin de match, soutenu tout de même par le public lillois (88e). Yilmaz devra très vite régler la mire pour se mettre au niveau de ses partenaires.