18 C
Paris
mardi, octobre 4, 2022

Comment Mario Draghi a redoré le blason de l’Italie

DÉCRYPTAGE – Des comptes publics en voie de redressement, des réformes lancées, un État respecté… L’ex-patron de la BCE a imprimé sa marque.

Rome

Une «croissance forte», des «changements radicaux» grâce au «leadership exceptionnel» de Mario Draghi. Cela faisait longtemps qu’une banque anglo-saxonne – JPMorgan en l’occurrence – n’avait chanté les louanges de l’Italie. Elle est suivie par d’autres qui vont jusqu’à annoncer une «décennie dorée» pour l’Italie.

Depuis l’arrivée de Mario Draghi à la présidence du Conseil, en février dernier, le regard sur l’Italie a clairement changé. Mieux, son crédit a été restauré. Choisi par le président de la République pour lutter contre la pandémie et pour mettre sur pied un plan de relance afin que l’Italie puisse recevoir les 191 milliards d’euros d’aides de l’Union européenne, Mario Draghi, 74 ans, a rempli son double contrat. Aujourd’hui, alors que 81% des Italiens de plus de 12 ans sont vaccinés contre le Covid-19 et que l’usage du passe sanitaire a été généralisé, la situation sanitaire de l’Italie est une des mieux maîtrisées d’Europe. Quant au plan de relance massif, deuxième mission

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous