18.8 C
Paris
dimanche, octobre 2, 2022

les grands combats de Manny Pacquiao

Manny Pacquiao, l’icône de la boxe philippine qui a annoncé mercredi qu’il quittait définitivement les rings, a livré 72 combats, dont plusieurs sont restés dans les annales.

De La Hoya détruit
Adversaire: Oscar De La Hoya, le 6 décembre 2008 à Las Vegas
Pacquiao a pris du poids pour passer dans la catégorie supérieure des poids welters et infliger une sévère défaite à Oscar De La Hoya. À la vitesse de l’éclair, il assène de violents coups au célèbre boxeur américain qui finit le combat avec le visage tuméfié. Au septième round, il réussit à prendre le dessus et au huitième, De La Hoya fait signe à l’arbitre qu’il abandonne le combat.

Hatton humilié
Ricky Hatton, le 2 mai 2009, Las Vegas
Le Britannique fonce sur Pacquiao dès que la cloche retentit, tombant dans une embuscade. Dès le premier round du combat, Hatton subit deux KO dans un combat pour le titre de champion des poids super-légers de l’International Boxing Organization (IBO). À la fin du deuxième round, un crochet du gauche de Pacquiao touche violemment le menton de Hatton, l’envoyant directement au tapis dans ce qui était sans doute la plus spectaculaire des 39 victoires par KO du Philippin.

Cotto abattu
Miguel Cotto, 14 novembre 2009, Las Vegas
Pacquiao fait chuter Cotto avec un crochet du droit lors du troisième round et le grand Portoricain se serait retrouvé à terre au quatrième si la cloche n’avait pas retenti. Au neuvième round de ce combat pour le titre mondial des poids welters, le visage de Cotto est ensanglanté. L’arbitre arrête le combat au début du 12e round pour éviter des blessures supplémentaires à Cotto.

Margarito brisé
Antonio Margarito, le 13 novembre 2010, Arlington, Texas
Le Mexicain d’origine américaine est complètement anéanti par le Philippin au cours des 12 rounds du combat pour le titre de champion des poids super welter du World Boxing Council. À la fin du combat, le visage couvert de bleus et de sang, Margarito sera transporté à l’hôpital où il sera opéré pour une fracture au niveau de l’os orbital droit.

Magique Marquez
Juan Manuel Marquez, 8 décembre 2012, Las Vegas
Le quatrième et dernier combat avec son grand rival mexicain est violent à l’image de la chute finale de Pacquiao sur le tapis, face contre terre, juste avant la fin du sixième round. Mis à terre au troisième round, Pacquiao était revenu au cinquième, cassant le nez du Mexicain et l’envoyant au tapis dans ce qui était probablement le meilleur round de la carrière du Philippin. Mais Marquez, ensanglanté, aura eu le dessus grâce à ce coup de poing au sixième round, pour faire subir à Pacquiao sa deuxième défaite d’affilée.

Mayweather, le «combat du siècle»
Floyd Mayweather, 2 mai 2015, Las Vegas

Plus de 500 M de dollars de recettes (dont 180 millions pour l’Américain et 120 pour Pacquiao), disent tout de la dimension de cet affrontement, présenté par ses promoteurs comme le «combat du siècle». Sur le ring, le spectacle sera toutefois moins riche qu’espéré. Mayweather s’imposera aux points, à l’unanimité. Et Pacquiao indiquera après coup avoir souffert de la résurgence d’une vieille blessure à l’épaule droite à partir du 3e round, pour justifier son manque d’allant.

À VOIR AUSSI – Quand Pochettino plaisante sur la qualité de son traducteur au PSG