15.1 C
Paris
dimanche, octobre 2, 2022

le clan Dembélé joue la montre, le Barça veut ardemment le prolonger

Dembélé toujours pas prolongé au Barça, Puel qui tient bon à Saint-Étienne ou Chelsea à fond sur de Ligt : retrouvez toutes les informations du mercato football de ce dimanche 26 septembre 2021.

Barcelone : le dossier Dembélé devrait encore traîner

Cela fait plus d’un an que l’avenir d’Ousmane Dembélé est remis en question au FC Barcelone. En 2020, ses nombreuses blessures incitaient le Barça à le vendre avant la fin de son contrat (juin 2022). Mais son retour en forme en 2021 alimentait l’espoir d’une prolongation. Ce week-end, le quotidien catalan Sport informe que le Barça ne s’attend pas à un dénouement rapide dans ce dossier. Les représentants de l’ailier français (24 ans) veulent maintenir la pression pour négocier le meilleur contrat possible. Prolonger Dembélé, c’est «un des objectifs les plus urgents» du Barça, écrit Sport. La direction blaugrana sait que le champion du monde veut rester, et voudrait l’avoir sous contrat jusqu’en 2024, voire 2025. La Juventus et Manchester United ont souvent été cités comme de sérieux prétendants à Dembélé, recruté pour 135 M€ à Dortmund en 2017 et qui pourrait donc partir libre l’été prochain.

À VOIR AUSSI – La carrière semée d’embûches d’Ousmane Dembélé au FC Barcelone

ASSE : Puel serein malgré la pression

S’il l’espère «passagère», Claude Puel a reconnu que l’AS Saint-Étienne était en «crise» à l’issue de la défaite à domicile face à l’OGC Nice samedi (0-3). L’entraîneur de 60 ans, dont l’équipe est lanterne rouge de Ligue 1 après 8 journées, est l’une des cibles des critiques acerbes des supporters. «Le public qui a demandé mon départ ? C’est comme ça, j’ai déjà vécu ce genre de situation, a commenté Puel en conférence de presse, dans des propos relayés par Nice-Matin. Mon devoir est de protéger les intérêts de mon équipe. Contrairement aux deux matches précédents, on est passé à côté, on est fragiles, il faut soigner les têtes.» Quoi de mieux pour se relancer que le derby face à Lyon, dimanche prochain à Geoffroy-Guichard ?

Chelsea prêt à casser la tirelire pour de Ligt ?

La Juventus va mal, et ce n’est pas à cause de Matthijs de Ligt, éblouissant pour ses deux premières saisons à Turin. Le défenseur central néerlandais (24 ans) reste sous contrat jusqu’en juin 2024 à la Juve, mais si l’équipe, 12e de Serie A, ne redresse pas la barre, les rumeurs de transfert vont s’accentuer. Ce dimanche, le quotidien espagnol AS affirme que Chelsea observe attentivement de Ligt. Les Blues étaient proches de recruter Jules Koundé au Séville FC pour plus de 50 M€ l’été passé. Pour de Ligt, ils seraient prêts à dépenser jusqu’à 120 M€, relate AS. Chelsea évolue souvent avec une défense à 3, et Andreas Christensen (25 ans), Antonio Rüdiger (28 ans) et Thiago Silva (37 ans) sont tous en fin de contrat. Une chose est sûre, Chelsea se renforcera dans ce secteur avant la saison 2022-23 et avance déjà ses pions.

À VOIR AUSSI – Le meilleur de Matthijs de Ligt à la Juventus

Nasri ne voulait pas rejouer en France «si ce n’était pas à l’OM»

Il n’a jamais prononcé le mot «retraite», mais il a plus ou moins officialisé la fin de sa carrière de joueur. Samir Nasri n’a plus chaussé de crampons depuis le 4 octobre 2019, lors d’une saison à 9 petits matches à Anderlecht avant d’être freiné par les blessures et la pandémie de Covid-19. Reconverti consultant pour Canal+ cette saison, l’ex-milieu offensif de 34 ans est revenu sur cette fin difficile à digérer dans les colonnes du Journal du Dimanche. «Vincent Kompany m’a appelé pour venir à Anderlecht» à l’été 2019, raconte Nasri à propos de son ancien coéquipier belge à Manchester City. «Il y avait un côté affectif, mais également l’idée d’être joueur et aussi un peu dans le staff, détaille l’ancien international français. Comme j’aimerais entraîner, je m’étais dit que j’apprendrais avec lui. Ça ne s’est pas passé comme prévu. Puis le championnat a été arrêté à cause du Covid. Après, je n’avais plus forcément envie. Aucun challenge ne m’a botté. Et je ne me voyais pas revenir en France si ce n’était pas à l’OM.» Formé au club marseillais, Nasri y a joué 166 matches avant d’exploser à Arsenal et à Manchester City, avec deux titres de champion d’Angleterre à la clé.