8.9 C
Paris
mardi, octobre 4, 2022

Gueye, un bijou qui ne doit rien au hasard

DÉCRYPTAGE – Le magnifique but du Sénégalais contre Montpellier (2-0), samedi, confirme la tendance qui se dégage en ce moment à Paris : le danger vient de partout et notamment du milieu.

Jamais deux sans trois. Après avoir déjà trouvé les filets à Brest (victoire 4-2) et contre Clermont (4-0), Gana Gueye a remis ça contre Montpellier (2-0) samedi soir, lors de la huitième journée de Ligue 1. Pas un simple but en fait : un coup de canon magistral depuis l’entrée de la surface de réparation, du gauche, après un décalage d’Angel Di Maria. La mine de l’international sénégalais a été chronométrée à 98 km/h par nos confrères de Canal+. Évidemment, le pauvre Jonas Omlin, fusillé, n’y pouvait rien… «En ce moment, les frappes, on va les chercher au fond… C’était la même chose mercredi dernier, et cette frappe de 30 mètres», peste le coach héraultais, Olivier Dall’Oglio, se souvenant du but de Jean Onana lors du nul 3-3 entre «son» MHSC et Bordeaux, à La Mosson. «On ne peut pas laisser un garçon tout seul à 20 mètres face au but. Sinon, c’est danger», constate néanmoins l’ancien coach de Dijon et Brest.

En cinq matches depuis le début de la saison, Gueye a en tout cas trouvé

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous