15.1 C
Paris
dimanche, octobre 2, 2022

Contre Lens, le LOSC ne veut pas perdre le Nord

Le LOSC se déplace sur la pelouse du Racing Club de Lens ce samedi (17 heures) avec l’espoir de se ressaisir après un début de championnat décevant.

«On a répondu présent, on a bien représenté le LOSC, la Ligue 1. On joue la Ligue des champions à 300 %. La frustration qui peut naître de match comme celui de vendredi dernier, à Lorient, peut être évacuée par ce type de rencontres. Et il faut cultiver ça. On a vu le vrai visage du LOSC.» Mardi soir, malgré le match nul de son équipe face à Wolfsburg pour ses débuts en Ligue des champions, Jocelyn Gourvennec était satisfait. Satisfait du contenu proposé par les Dogues, qui ont complètement dominé leurs adversaires. Satisfait aussi de la réaction de ses hommes après une entame de championnat décevante, loin des attentes.

Une entame de championnat décevante

Les premiers pas du successeur de Christophe Galtier ont été excellents. Début août, Lille disposait du Paris Saint-Germain – certes sans ses stars – sur la plus petite des marques pour soulever le Trophée des champions. Depuis, les résultats ne sont pas aussi reluisants. Après un match nul (3-3) sur la pelouse du FC Metz, arraché au bout du temps additionnel par Burak Yilmaz, les Lillois se sont effondrés à domicile face aux Aiglons (0-4) ; impuissants face à leur ancien technicien et ses nouveaux joueurs. Un revers lourd qui avait contraint Jocelyn Gourvennec à appeler à l’unité après la rencontre : «Je ne veux pas tout jeter non plus. On aurait dû revenir au score, on a eu des manques mais les joueurs n’ont pas lâché. Ça reste une mauvaise après-midi car on avait beaucoup d’ambition et on a été cueilli à froid. Il faut qu’on réagisse, on se revoit demain pour poser les choses à froid. On doit garder l’unité entre nous», affirmait-il en conférence de presse.

VOIR AUSSI – L’incroyable impact de Burak Yilmaz au LOSC

À la recherche d’un état d’esprit perdu

La réaction espérée est en partie arrivée la semaine suivante, face à l’AS Saint-Etienne. En partie, parce que si les joueurs du LOSC ont montré un meilleur état d’esprit, le résultat n’était pas celui attendu. Alors qu’ils menaient au score, grâce à leur avant-centre turc, ils ont été rejoints par les Verts dans les dernières minutes du temps réglementaire (1-1). «Revoir le LOSC à ce niveau-là est encourageant», assurait Jocelyn Gourvennec une fois le coup de sifflet final donné. Des propos inspirés. Contre Montpellier, son équipe décrochait en effet son premier succès de la saison en championnat sur des buts de Yusuf Yazici et Jonathan David (2-1) en dominant la rencontre en termes d’occasions. Cette embellie n’a pas été confirmée la semaine dernière contre le FC Lorient. Les Dogues ont été dépassés par des Merlus portés par un duo d’attaquants, Armand Laurienté et Terem Moffi, virevoltant et efficace. «Je suis très déçu parce qu’on avait bien corrigé depuis Saint-Étienne, on avait envie d’être plus solides, plus justes, plus efficaces dans le jeu. On est en retard sur tout et ce n’est pas suffisant quand on est le LOSC, se désolait l’entraîneur lillois après la défaite. On est comme sur nos deux premiers matches, aléatoires. Quand on veut jouer le haut de tableau, évidemment que c’est insuffisant. Il faut être plus accrocheurs, plus dans la bagarre. Il nous faut ce petit supplément d’âme, ce supplément d’engagement et d’énergie.»

Un derby pour se relancer en Ligue 1 ?

Cette mentalité qui faisait la force du club lillois avec Christophe Galtier était perceptible mardi contre Wolfsburg, même si la victoire n’était pas au rendez-vous. Les champions de France trouvent peut-être plus facilement ce supplément d’âme lorsqu’ils officient sur la scène européenne. Mais s’ils veulent avoir l’occasion de retrouver les joutes de la Ligue des champions la saison prochaine, ils devront se faire violence sur les pelouses domestiques. Dès ce samedi (17 heures) face au Racing Club de Lens, contre qui Lille n’a plus perdu en championnat depuis quinze ans. Quoi de mieux qu’un derby face au rival lensois pour se motiver et montrer au football français que le LOSC n’a pas perdu le Nord ?

Services : Regardez le match Lens-Lille en direct sur le Pass Ligue 1 Amazon Prime