19.6 C
Paris
mardi, octobre 4, 2022

aucune leçon n’a-t-elle été tirée de la crise du Covid-19 ?

LA VÉRIFICATION – En mars 2020, Emmanuel Macron soulignait l’importance de produire sur le sol français. 18 mois plus tard, le président de La Coop des Masques, Guy Hascoët, alerte sur le danger que court la filière. À raison ?

LA QUESTION. Guy Hascoët a le sentiment d’avoir été laissé tomber. Ancien député, le patron de La Coop des Masques (Côtes-d’Armor) a lancé cette semaine un cri d’alarme, expliquant à plusieurs médias être au bord du dépôt de bilan. Les masques de protection que fabrique sa société, créée en début d’année 2021 pour répondre à l’appel d’Emmanuel Macron au début de la crise du Covid-19, ne trouvent plus preneurs. Elle se retrouve aujourd’hui avec près de 4 millions de masques chirurgicaux et FFP2 sur les bras. Selon l’entrepreneur, c’est même l’ensemble de la filière française de masques qui est menacée dans un futur proche. «Aucun enseignement n’a été tiré. Si cela ne change pas, dans six mois, tout [la filière, NDLR] est dégagé», a-t-il déclaré à BFM Business mardi.

Le 31 mars 2020 pourtant, Emmanuel Macron s’adressait aux Français depuis une usine de masques du Maine-et-Loire, encourageant les industriels à «produire davantage en France, sur notre sol». «Produire parce que cette crise nous enseigne que sur certains biens, certains produits, certains matériaux, le caractère stratégique impose d’avoir une souveraineté européenne. Produire plus sur le sol national pour réduire notre dépendance et donc nous équiper dans la durée», avait déclaré le président de la République. Ces déclarations risquent-elles de rester lettre morte après la pandémie, comme l’affirme Guy Hascoët ?

VÉRIFIONS. Selon les chiffres du Syndicat des fabricants français de masques (F2M), depuis l’été 2020, ce sont 97,5% des

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous